Il y a certainement un dispositif pour financer votre formation !

FLC FORMATION est à votre service pour identifier avec vous le dispositif le mieux adapté à votre situation, à votre projet et à vos besoins.

Le compte personnel de formation (CIF) complète et s’articule avec les autres dispositifs de la formation professionnelle. Il remplace le droit individuel à la formation (DIF) depuis le 1er janvier 2015 et est attaché à la personne et ouvert dès l’entrée dans la vie professionnelle (16 ans, voire 15 ans dans le cadre d’un contrat d’apprentissage) jusqu’au départ en retraite.

Un salarié à temps complet acquiert 24 heures de droits à la formation par an, dans la limite de 150 heures.

Les heures du compte personnel de formation vont permettre de financer tout ou partie de la formation choisie. Si les heures disponibles sur le compte sont suffisantes pour financer la formation souhaitée, l’utilisation du seul compte personnel permettra d’engager la formation. Si la formation se déroule hors du temps de travail, l’accord de l’employeur n’est pas nécessaire.

Les droits acquis sont transférables d’un employeur à un autre, conservés lors des périodes de chômage et même en cas de licenciement pour faute grave. Les heures de DIF acquises sont reversées dès le 1er janvier 2015 sur le Compte Personnel Formation (CPF).

Le compte personnel de formation permet d’acquérir des compétences reconnues (qualification, certification, diplôme) en lien avec les besoins de l’économie, prévisibles à court ou moyen terme.

Les formations éligibles au compte personnel de formation sont précisées dans des listes élaborées par les partenaires sociaux au niveau national et régional.

Tous les titulaires peuvent se connecter à leur espace privé sur le site www.moncompteformation.gouv.fr pour :

Activer leur compte en utilisant leur NIR (Numéro de sécurité sociale),

Saisir le solde de leurs heures CPF.

Préparer et mettre en œuvre leur projet de formation.

Pour en savoir plus, cliquez ici

Depuis le 1er janvier 2019 le plan de développement des compétences remplace le plan de formation.

Le plan de développement des compétences est un outil de gestion des ressources humaines qui se bâtit en fonction de la stratégie de votre entreprise et de vos besoins. Il facilite l’anticipation et l’organisation des actions de formation.

Objectif

Le plan de développement des compétences doit permettre d’assurer l’adaptation de vos salariés à leur poste de travail et/ou leur employabilité, proposer des formations qui participent au développement des compétences, y compris numériques.

Il peut également participer à la lutte contre l’illettrisme, notamment par des actions d’évaluation et de formation permettant l’accès au socle de connaissances et de compétences défini par décret.

Les formations peuvent permettre d’obtenir une partie identifiée de certification professionnelle, classée au sein du répertoire national des certifications professionnelles et visant à l’acquisition d’un bloc de compétences.

Actions relevant du plan de développement des compétences  :

  • les actions de formation obligatoires ou nécessaires, qui conditionnent l’exercice d’une activité ou d’une fonction, en application d’une convention internationale, de dispositions légales ou règlementaires.
  • les actions de formation dites non obligatoires, relevant du champ de la formation professionnelle continue et participant au développement des compétences.

Public concerné

Tous les salariés peuvent être concernés : le plan de formation est une réponse aux besoins en compétences de l’entreprise et des salariés. A l’occasion des entretiens professionnels vous communiquez sur les compétences attendues dans l’entreprise et repérez les attentes et besoins de vos collaborateurs.

Dès lors, c’est à vous de déterminer les salariés bénéficiaires des formations, des actions de bilans de compétences ou de Validation des Acquis de l’Expérience (VAE) à inscrire dans le plan de formation.

En savoir plus

Il s’adresse à tous les jeunes de 16 à 25 ans révolus, aux personnes sortant d’un contrat unique d’insertion (CUI) et aux demandeurs d’emploi de plus de 26 ans. Il associe une formation théorique, suivie dans un organisme de formation, à l’acquisition de savoir-faire en entreprise.
Selon l’âge et le niveau de qualification, la rémunération des 16-25 ans est un pourcentage du Smic. Les salariés de plus de 26 ans perçoivent une rémunération qui ne peut être inférieure au Smic ni à 85% du salaire minimum conventionnel.
Sa durée est de 6 à 12 mois. Le temps de formation est d’un minimum de 150 heures et peut aller  jusqu’à 40% de la durée du contrat.

Pour en savoir plus, cliquez ici

https://travail-emploi.gouv.fr/formation-professionnelle/formation-en-alternance-10751/contrat-de-professionnalisation

La période de professionnalisation permet à l’employeur de former ses salariés les moins qualifiés pour leur permettre d’acquérir une qualification professionnelle et ainsi pérenniser leur emploi.

Son objectif principal

La période de professionnalisation permet au salarié:
D’acquérir une qualification professionnelle,
D’accéder à une certification inscrite au RNCP,
D’accéder au Socle de Connaissances et de Compétences.
Elle est ouverte à tous les salariés, en CDI ou en CDD ainsi qu’aux jeunes en emploi d’avenir. La période de professionnalisation comprend des actions d’évaluation, de formation et d’accompagnement. Elle associe des enseignements généraux, professionnels et technologiques.

Sa mise en oeuvre

La période de professionnalisation est mise en œuvre soit par l’employeur soit par le salarié : l’employeur peut l’articuler avec le plan de formation, et le salarié peut quant à lui recourir à ce dispositif pour compléter l’utilisation de son compte personnel de formation (CPF)
Pour en savoir plus, cliquez ici
https://travail-emploi.gouv.fr/archives/archives-courantes/loi-travail-2016/le-lexique-de-la-loi-travail/article/periode-de-professionnalisation

Les formations financées par la Région et relevant du Dispositif Régional de Formation Professionnelle sont gratuites et ouvertes à tous.

Certaines d’entre elles sont cofinancées par le Fonds Social Européen (FSE).
Ces formations ouvrent droit au statut de stagiaire de la formation professionnelle et, pour une majorité d’entre elles, à une rémunération versée par l’ASP (Agence de service et de Paiement de la Région.

La Région Provence-Alpes-Côte d’Azur s’est fixé une priorité, un objectif, autour desquels se concentrent toutes les décisions : gagner la bataille pour l’emploi en apportant des réponses qui soient à la hauteur de l’enjeu.

Les Programmes Régionaux de Formation et d’Apprentissage répondent aux principes :

– d’égalité, qui implique les obligations de gratuité et d’accessibilité

– de continuité, avec une offre de formation pérenne et adaptable

– d’accompagnement vers l’emploi ;
– de transparence et de qualité de l’offre de formation ;
– de coopération entre tous les acteurs de la formation.

Pour en savoir plus, cliquez ici

https://www.espace-competences.org/Page/sprfpa-paca

L’Action de Formation Conventionnée par Pôle emploi (AFC)

L’Action de Formation Conventionnée par Pôle emploi (AFC) vise elle aussi à faciliter le retour rapide à l’emploi. Sa mise en œuvre permet de combler un écart entre les compétences détenues par le demandeur d’emploi et les exigences du marché du travail.

Quel public concerné ?

Vous êtes demandeur d’emploi indemnisé ou non indemnisé.

Avec votre conseiller Pôle emploi, le besoin de formation est apparu comme une démarche importante à mener pour accélérer votre reprise d’emploi.

Quelles démarches mener ?

Votre conseiller Pôle emploi a diagnostiqué avec vous le besoin de formation dans un domaine couvert par l’action de formation conventionnée. Il va vous aider à trouver la formation qui va accélérer votre reprise d’emploi.

Il va également vous aider à remplir les formulaires liés à votre entrée en formation.

Objectif de la formation

L’action de formation conventionnée représente l’opportunité d’amener les connaissances et compétences des demandeurs d’emploi au niveau demandé par le marché du travail,

Quand elle est mise en œuvre collectivement, l’action de formation conventionnée se déroule en centre de formation. Elle résulte d’un besoin d’embauches et de qualifications constaté auprès d’entreprises à potentiel d’emplois.
Mise en œuvre individuellement, l’action de formation conventionnée peut aussi s’inscrire dans un parcours de Validation des Acquis de l’Expérience professionnelle (VAE), dont elle facilite la réussite.

Pour en savoir plus, cliquez ici

https://www.pole-emploi.fr/candidat/en-formation/mes-aides-financieres/laction-de-formation-conventionn.html

Pour trouver le catalogue des formations conventionnées par Pôle Emploi

https://candidat.pole-emploi.fr/formations/accueil

La Préparation Opérationnelle à l’Emploi individuelle (POE I)

Vous trouvez une offre d’emploi qui vous intéresse, vous constatez qu’il vous manque quelques compétences. Avec l’accord du futur employeur, la préparation opérationnelle à l’emploi individuelle (POE I) est pour vous. Comment faire ?

Conditions

  • Vous êtes demandeur d’emploi, indemnisé ou non,
  • vous avez reçu une proposition d’emploi (CDD d’au moins 12 mois ou CDI, contrat de professionnalisation, contrat d’apprentissage d’au moins 12 mois) requérant une formation en interne ou en externe pour adapter vos compétences,
  • cet emploi est proposé par un employeur du secteur privé ou un employeur du secteur public.

Formation

La préparation opérationnelle à l’emploi individuelle, mise en place  par Pôle emploi ou par l’entreprise qui recrute, en lien avec l’opérateur de compétences (OPCO), peut prendre en charge jusqu’à 400 heures* de formation et peut se faire à temps plein ou temps partiel. La formation doit être réalisée soit par un organisme de formation interne à l’entreprise qui vous recrute, soit par un organisme de formation externe à l’entreprise qui vous recrute.

La Préparation Opérationnelle à l’Emploi peut être mise en place pour une formation pré-qualifiante précédant un contrat de professionnalisation ou d’apprentissage.

Pour en savoir plus, cliquez ici

https://www.pole-emploi.fr/candidat/en-formation/mes-aides-financieres/la-preparation-operationnelle-a.html

LE CONGE INDIVIDUEL DE FORMATION – CIF
DEVIENT
LE
PROJET DE TRANSITION PROFESSIONNELLE

 Il permet aux salariés souhaitant changer de métier ou de profession de financer des formations certifiantes en lien avec leur projet.

Qu’est-ce que le projet de transition professionnelle ?

Le projet de transition professionnelle se substitue à l’ancien dispositif du CIF, supprimé depuis le 1er janvier 2019 : il permet, en effet, une continuité de financement des formations de reconversion avec congé associé. Toutefois, ses contours et modalités d’accès ont évolué.

Le projet de transition professionnelle est une modalité particulière de mobilisation du compte personnel de formationpermettant aux salariés souhaitant changer de métier ou de profession de financer des formations certifiantes en lien avec leur projet. Dans ce cadre, le salarié peut bénéficier d’un droit à congé et d’un maintien de sa rémunération pendant la durée de l’action de formation.

Quelles sont les formations financées par le projet de transition professionnelle ?

Le projet de transition professionnelle peut être utilisé pour financer des formations certifiantes, éligibles au compte personnel de formation, destinées à permettre au salarié de changer de métier ou de profession.

Pour en savoir plus, cliquez ici